Show simple item record

dc.contributor.authorTechnical Centre for Agricultural and Rural Cooperation
dc.date.accessioned2015-03-19T14:19:24Z
dc.date.available2015-03-19T14:19:24Z
dc.date.issued2007en_US
dc.identifier.citationCTA. 2007. Comment améliorer les ruches à rayons fixes. Programme de radio rurale 07/2. CTA, Wageningen, The Netherlands.en_US
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10568/59688
dc.descriptionComment améliorer les ruches à rayons fixes en apiculture traditionnelle CHAPEAU Depuis toujours, les populations africaines ont recueilli le miel en allant le chercher directement dans les nids des abeilles sauvages établis dans la forêt, mais en recueillant ce miel, ces « chasseurs de miel » tuent les abeilles. Il existe cependant une autre forme traditionnelle d’apiculture où l’essaim d’abeilles élit domicile dans des cavités créées par l’homme : bûches creusées, pots en terre, fûts en plastique, paniers en paille tressée ou en bambou. Le miel est alors recueilli à intervalles réguliers et la colonie d’abeilles n’est pas détruite. Ces ruches traditionnelles sont appelées « ruches à rayons fixes ». Elles ont subi de nombreuses modifications et améliorations depuis une vingtaine d’années, notamment au Cameroun grâce au FAAS, le Fonds des associés en agriculture spécialisée. Charles N’Forgang a rencontré Tageu Dieudonné, Apiculteur délégué du FAAS, qui construit et vend des ruches améliorées. COMMENCEMENT DE LA BANDE: « Les ruches que nous utilisons … » FIN DE LA BANDE : « ... c’est un don de la nature.» DURÉE DE LA BANDE : 7’53 ANNONCE DE FIN: Cette émission vous était proposée par le CTA. Transcription Tageu Les ruches que nous utilisons, que nos apiculteurs ici utilisent le plus, ce sont les ruches en fût, les ruches traditionnelles fabriquées en bambous, en formes cylindriques et d’autres cubiques, fabriquées avec les bambous soit de Chine, soit avec les roseaux ; même les piquets, les piquets de petites dimensions, on prend ça pour en fabriquer. On prend aussi les lamelles de planche pour fabriquer aussi les ruches cubiques… même à partir du tronc d'un palmier creusé, on peut faire aussi des ruches à rayons fixes. Nforgang Qu’est-ce qui explique la mise sur pied des types nouveaux de ruches à rayons fixes que vous utilisez dans l’apiculture traditionnelle ? Tageu C’est compte tenu du rendement. Quand on trouve que le rendement n’est pas celui escompté ou que parfois en récoltant, on s’aperçoit qu’on est en train de tuer les abeilles : c’est ainsi qu'on est passé de la ruche traditionnelle à l’améliorée. Nforgang Quelles sont les particularités des différents types de ruches à rayons fixes que vous fabriquez ici ? Tageu Parfois quand c’est en fût, la température n’est pas contrôlée et pendant la saison sèche, les abeilles sont obligées de déserter. Or avec la ruche en bambou, puisqu’elle est bien isolée, l’abeille résiste et fait plusieurs années. Quand, dans la ruche à rayons fixes, on fait des rayons et qu’on vient et qu'on récolte sans choix, on récolte tout, même le couvain. Nforgang Quelle est donc la différence entre une ruche à rayons fixes simple et une ruche à rayons fixes améliorée ? Tageu La différence c’est que vous ne pouvez récolter qu’une fois et si vous excédez trop pendant cette récolte quand vous ne maîtrisez pas bien le travail, les abeilles peuvent partir après. Alors qu'avec la ruche à rayons fixes améliorée, vous voyez déjà le couvain, vous arrêtez sans récolter, parce qu’on ne récolte que les rayons où il y a du miel, sans toucher le couvain. Nforgang Quelles sont les différents avantages de l’apiculture traditionnelle ou pour être plus clair, quels sont les avantages de l’utilisation des ruches à rayons fixes ? Tageu Les avantages qu’il y a dans les ruches à rayons fixes c’est que c’est avec les matériaux locaux qu'on peut obtenir sa ruche. On peut commencer l’apiculture sans se gêner, sans se poser le problème des capitaux. On peut faire avec tout ce qu’on a sous la main. Pour tout nouveau, je conseillerais de commencer par la ruche à rayons fixes parce qu'avec les ruches modernes, les coûts sont élevés : 15, 25, 30 000 francs … oui … Vous pouvez commencer d’abord par les traditionnelles qui vont vous coûter moins cher les premières années et attendre qu’avec la production que vous aurez pu avoir, vous puissiez investir à la longue dans les ruches modernes. Nforgang L’apiculture traditionnelle donne-t-elle également de bons rendements ? Tageu Oui, l’apiculture en passant par les méthodes traditionnelles donne aussi bien de bons rendements. Un débutant peut récolter deux fois: les deux récoltes qu’il fait c’est sensiblement 20 à 40 litres par récolte. Nforgang Quels sont donc les inconvénients de la pratique de l’apiculture traditionnelle ? Tageu A la récolte, on ne suit pas bien, on ne prélève pas le miel d’un bon rendement. Pendant qu’on récolte aussi, on coupe les rayons sans savoir ce qu'on fait et parfois avec la maternité. On détruit cette reproduction et après les ruches sont attaquées par la fausse teigne. Alors qu'avec la ruche améliorée, on n’a pas ce problème. Ce n’est que dans le cas où on a mal récolté. Nforgang Qu’en est-il de la qualité du miel récolté à partir de ce type d’apiculture ? Tageu Le miel récolté à partir de ce type d’apiculture est moyen. Pourquoi ? Parce que pendant l’extraction, il y a souvent des abeilles qui se mélangent au miel et pendant le pressage on peut tuer quelques abeilles et les larves entrent dans le miel et ça fait que le miel n’est pas de très bonne qualité. Nforgang Comment faire pour améliorer l’apiculture traditionnelle ? Tageu Bon, au lieu de construire les caisses dites cubiques simples, on essaye d’y mettre des baguettes et ces baguettes permettent de ne prendre que le rayon qui a du miel bien operculé parce que quand le miel n’est pas bien operculé, quelques mois après la conservation, il mousse donc il n’est pas de bonne qualité. Or quand c’est bien operculé, il peut faire des années de conservation sans problème. Nforgang Quelles sont les difficultés régulièrement rencontrées par l’apiculteur traditionnel ? Tageu On a souvent le départ des abeilles après la récolte, ou après la récolte certaines ruches sont attaquées par la fausse teigne, et par les prédateurs comme les lézards et certains margouillats… Quand les ruches sont très basses, les fourmis viennent aussi chasser, quand les supports ne sont pas bien faits. Quand c’est sur le tronc d’arbre on a souvent des difficultés parce qu’il faut grimper, parfois c’est la branche qui se casse avec la ruche, parfois c’est toi-même qui dégringole de l’arbre ! Nforgang Les apiculteurs traditionnels que vous êtes peuvent-ils aisément vérifier le niveau de la production du miel dans leurs différentes ruches ? Tageu Oui, avant quand c’était sur les arbres c’était un peu plus pénible. C’est pour cela qu’il est conseillé de placer la ruche sur un support en bois ou en fer parce que quand vous fabriquez les supports en fer ou en bois, ça vous permet de venir et au lieu d’attendre seulement, vous pouvez voir si elle pèse bien, et vous savez qu’il y a suffisamment de miel, et si elle ne pèse pas vous savez qu’il n’y a pas de miel. Alors que, quand c’est sur l’arbre, en montant vous ne pouvez qu’aller récolter, arriver dedans avant de voir si les abeilles ont travaillé ou pas. Quand c’est les ruches déjà un peu améliorées, on ouvre le dessus et on contrôle baguette par baguette parce qu’à partir de la lunette qui est la vitre qu’on place sur l’un des côtés de la ruche, on peut ouvrir pour voir si elles ont déjà bien travaillé. Nforgang Faire de l’apiculture traditionnelle nécessite t-il une formation appropriée ? Tageu Pour tout, dans la vie, il faut au moins une petite formation. Puisque si vous n’avez pas acquis une petite formation, même à la fabrication et à la récolte, vous allez trop buter sur des difficultés. Nforgang Où peut-on acquérir cette formation en milieu traditionnel ? Tageu Auprès des ministères chargés de l’agriculture, auprès des agents de vulgarisation et aussi dans les journaux. Nforgang Y a-t-il véritablement du succès dans l’apiculture traditionnelle ? Tageu Bon, moi je dis qu’il y a du succès parce que pour une ruche qu’on commence avec moins de 1 000 francs, on peut escompter plus de 5 000, 10 000 francs à la fin donc je crois qu’il y a du succès. Même si c’est en attendant un an, rares sont les activités qu’on fera de la même manière et qui feront gagner de la même manière. Vous ne nourrissez pas ces abeilles, c’est un don de la nature. Fin de la bande.en_US
dc.description.abstractLa forme traditionnelle d’apiculture, dite « à rayons fixes », a subi de nombreuses modifications et améliorations.en_US
dc.language.isofren_US
dc.publisherCTAen_US
dc.relation.ispartofseriesProgramme de radio rurale 07/2, Radio Ruraleen_US
dc.titleComment améliorer les ruches à rayons fixesen_US
dc.typeAudioen_US
cg.subject.ctaPRODUCTION ET SANTÉ ANIMALEen_US
cg.identifier.statusOpen Accessen_US
cg.contributor.affiliationTechnical Centre for Agricultural and Rural Cooperation
cg.placeWageningen, The Netherlandsen_US
cg.coverage.regionAFRICAen_US


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record